Réseau de développement économique et d'employabilité du Nouveau-Brunswick
L’idée vous trotte dans la tête depuis longtemps - vous lancer en affaires, devenir votre propre boss, bâtir une entreprise et contribuer au développement de votre communauté.

Mais il y a cette autre petite voix qui vous dit à l’oreille « C’est risqué! C’est tellement de travail! »  Vrai. Démarrer une entreprise, ce n’est pas de tout repos.

Il existe ce qui peut être qualifié de juste milieu entre laisser tomber son projet d’entreprise et lancer son entreprise. Ça s’appelle le repreneuriat.  Il s’agit de reprendre une entreprise existante.  Elle est à vendre parce que la ou le propriétaire est prêt à passer à une autre étape de sa vie ou à un autre projet, ou à passer le flambeau.

Les avantages du repreneuriat


Il y a plusieurs avantages à reprendre une entreprise déjà existante :

  • Clientèle et réputation établies ;
  • Employés qualifiés déjà en place ;
  • Historique de croissance disponible.


Une entreprise déjà établie a une histoire de ses hauts et de ses bas. Quand on considère faire l’acquisition d’une telle entreprise, on peut consulter cette histoire et voir quelles sont les possibilités futures et prévoir les embûches. C’est un avantage qui fait toute une différence dans la réussite d’un projet entrepreneurial. Ce n’est pas une boule de cristal, mais presque. Vous démarrez votre nouvelle aventure en ayant en main des informations précieuses qui vous permettront de bien prévoir les prochaines étapes.


Également, saviez-vous que les institutions financières sont plus favorables au financement d’entreprises établies que de nouvelles entreprises? C’est logique.  Comme il sera possible pour vous de voir si l’entreprise est en bonne posture à tous points de vue, votre institution financière pourra faire de même. 

Seule ou en équipe


Il y a différentes approches au repreneuriat.  Vous pourriez vouloir faire l’acquisition de l’entreprise familiale ou de l’entreprise dans laquelle vous travaillez actuellement. Ou vous vous intéressez à une entreprise avec laquelle vous n’avez aucun lien pour l’instant.  C’est selon votre situation et vos ambitions.

Vous pouvez aussi le faire seule ou avec des partenaires.  Chaque approche comporte ses avantages et ses défis.  L’important, c’est de trouver le modèle qui répond à vos ambitions et à vos capacités.

Il existe des entreprises qui cherchent des repreneuses dans tous les secteurs d’activités. Vous pouvez vous inscrire à Carrefour Relève PME pour voir quels types d’entreprises sont à vendre dans diverses régions du Nouveau-Brunswick.  Vous y trouverez le secteur d’activité, une brève description de l’entreprise et une échelle de prix pour l’achat.  La liste n’est pas exhaustive, mais c’est déjà un très bon départ.

Pas de lunettes roses


Il ne faut pas croire que tout est facile lorsque l’on achète une entreprise existante, même si celle-ci est en bonne posture et présente un bon potentiel de croissance.  

Remplacer une personne d’affaires qui a une réputation établie dans une communauté, ça n’est pas toujours évident; pas plus que de remplacer une patronne ou un patron qui est apprécié de son équipe. 

Il vous faudra faire votre place et être patiente pour que les gens s’habituent à ces changements. La période de transition est cruciale pour que ces changements se passent bien.

Il n’en reste pas moins que le défi est stimulant. Votre meilleur atout sera votre capacité à bien vous entourer. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide (la plupart des entrepreneures qui ont du succès le font). Il est impossible pour une seule personne de tout savoir.

D’ailleurs, mieux vaut exceller dans un domaine qui vous passionne et qui stimule votre créativité, et laisser à des collaboratrices efficaces le soin de voir aux aspects que vous ne maîtrisez pas, non?

Repreneuriat par les femmes - pour en finir avec le syndrome de l’imposteur


Qu’on se le dise, les femmes sont excellentes en affaires. De nombreuses études ont même démontré que les entreprises appartenues ou gérées par des femmes existent plus longtemps.

Par contre, les femmes hésitent encore à se lancer en affaires. Les raisons sont nombreuses. On mentionne, entre autres, l’absence des femmes dans les réseaux qui permettent d’être mis au courant des possibilités d’affaires, et le fait que les femmes tendent à prendre moins de risques si elles ne savent pas tout.

Le gouvernement du Canada a lancé une foule d’initiatives dans les dernières années pour encourager les femmes à faire le saut en affaires et pour cause!  Il y a là un potentiel de croissance important qui peut profiter aux individus et aux collectivités.

C’est dans cet esprit que le RDÉE NB, en collaboration avec l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APÉCA), a lancé récemment un programme pour les femmes qui veulent reprendre une entreprise existante.  Intitulé Solution : Repreneuriat, il vous offre un accompagnement et des ressources uniques pour vous lancer en affaires par la voie de l’acquisition d’une entreprise existante. Aussi, si vous avez fait l'acquisition d’une entreprise dans les 12 derniers mois, vous pouvez aussi avoir accès au programme.

C’est notre façon de vous dire « Vous êtes capables. Allez-y! » Il n’y a pas de meilleurs moments pour saisir votre rêve à deux mains et le transformer en réalité!

À propos de nous

Le Réseau de développement économique et d'employabilité du Nouveau-Brunswick (RDÉE NB) initie, développe et appuie des stratégies et des initiatives de développement qui répondent aux besoins des communautés francophones et acadiennes, et ce, afin de contribuer à la vitalité économique de la province. Le RDÉE NB est la division du développement économique du Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.
Lire la suite